Dans une ville pas comme les autres, incarnez votre personnage, donnez-lui un pouvoir et écrivez son histoire. Déconseillé aux -16 ans! Forum Yaoi!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dragon bleu...coeur tendre ou véritable pourriture?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dragon bleu...coeur tendre ou véritable pourriture?   Mar 28 Avr - 15:46



Liam Fahrenheit


P’tites infos


Mon nom est Liam Fahrenheit et j’ai  25 ans aujourd'hui. Je suis surnommé le dragon bleu Ma nationalité est tenue secrète...pour tout dire je l’ignore. Même ma date naissance, le 13 Octobre, est bidon. En fait tout est faut chez moi…jusqu’à mon nom.

Je suis de la race des Dragons et mon orientation sexuelle est celle desSeme. Rien de plus normal pour faire perdurer la race.
Au terme dragon on pense tout de suite au feu, à la puissance. Mais il n’en est rien chez moi. Je suis un soigneur. J’ai la capacité d’accélérer la guérison physique qu’elle soit du à une maladie ou à une blessure. Je peux aussi entendre le vent, un murmure, un bruit peut porter loin grâce à un cou de vent, alors attention. Or je garde cela secret et préfère laisser imaginer les autres.

Etant un normal], j’aspire à la liberté. Solitaire, voir rebel, je suis fair play, voir même bon prince avec les autres, malgré mon métier peut recommandable. De ce fait, je jure de ne plus jamais devenir le jouet de quiconque et de tenir mon statut de chef de ‘famille’ puisque je gère une bonne partie de la mafia souterraine, alors qu’ officiellement je suis dans le transport et le commerce.


Mon Caractère


Que ce soit clair, je ne crois pas en l’humanité, mais je crois en ses capacités. Pour moi, l’humanité est niaise, stupide, égocentrique et imbue de sa personne. En somme elle est vouée à la déchéance et pourtant, elle est capable de rebondir, de ne pas baisser les bras, qui m’émerveillent à chaque fois.
Elève moyen, j’ai laissé tomber mes études, je suis devenu le PDG d’une entreprise de transport commercial, et su me hisser au sommet de la ‘famille’. La ‘famille’. Que peut bien vouloir dire ce mot ? J’ignore tout de ce qu’est une véritable famille. J’ai beau me montrer imbu de moi-même et intransigeant envers moi et les autres, c’est pour mieux cacher ma solitude et mes faiblesses. Et des faiblesses j’en ai beaucoup. Je suis un cœur tendre, d’une sensibilité surprenante, un éternel maladroit, prêt à tout pour protéger les miens. Si je suis devenu un haut membre de la ‘famille’ est uniquement pour retrouver ma véritable famille, le circuit ordinaire de recherche n’ayant pas abouti, et traquer ceux qui m’ont fait vivre l’enfer. Je m’impose une discipline de fer qui me fait passer pour un être froid et indifférent aux autres, or c’est tout le contraire. Mais je nierai vous avoir avoué ma véritable nature.

Mon Physique


Je fus autrefois frêle, facilement chahutable. Or maintenant il sera difficile de mettre à terre la montagne de muscle de 1m80 pesant 75kg. Cette carrure est façonnée par une à deux heures de musculation tous les matins.
Je n’ai aucun style vestimentaire prédéfini, répondant à toutes les convenances exigées par la situation. Les réceptions, les rendez-vous d’affaire…a chaque moments important et professionnel, je me présente en costard-cravate. Dans le ‘milieu’, je donne le change en revêtant une tenue plus exotique, plus ‘Laurence d’Arabie’. C’est une tenue que j’apprécie énormément même si je ne l’avouerai jamais. Autrement dans le privé, je traine souvent torse nu ou avec juste une longue chemise mal fermée. Mais ce n’ai pas ma tenue que l’on remarque chez moi, c’est mes longs cheveux d’un bleu gris et surtout mon regard.   Je possède un dessin sur le milieu du front, soulignant mon regard rouge et aux pupilles fendues. J’ai appris aussi que lorsque la colère m’aveugle, mes yeux sont cerclés d’un rouge sombre, me rendant encore plus inquiétant qu’en temps normal.
Je suis une éternel stressé, qui ne dors que très peu, ce qui a forcément un impact sur ma santé.

Mon Histoire



La réception battait son plein, l’alcool coulait à flot, les amuse bouche jouaient leur fonction principal, les invités caquetaient avec entrain. Pourtant l’un d’eux, l’attraction de la soirée, n’était pas encore présent. A peine âgé de 20 ans, ce dernier se trouvait à la tête d’une entreprise florissante et arrivait à faire plier les plus prospères. ‘Ils sont là.’ ‘Juste à quels mètres.’ ‘Bientôt. Pour l’instant contentons-nous je jouer notre rôle comme il se doit. Je jure qu’ils payeront.’ Aussi lorsque la grande porte s’ouvrit sur le nouvel arrivant et sa compagne, le silence s’installa. Si la jeune femme était sublime, dans sa robe chinoise lassée sur les côtés et ses formes généreuses, son homologue lui était vêtu impeccablement d’un costard cravate fait sur mesure Mais ce qui était remarquable chez lui était sont regard en amande d’un rouge profond. Les discussions reprirent leur cour et les salutations commencèrent pour les nouveaux arrivants qui se séparèrent très vite pour profiter un maximum de la soirée.
*Je ne leur pardonnerai jamais.*
Le bruit de l’eau, la sensation du tangage, c’est ce qui réveilla l’un des invités de la réception. Ce n’est que lorsque son regard se posa sur la silhouette paisiblement adossée contre la cloison qu’il prit peur et se mis à crier avant que de l’eau ne jaïsse de sa bouche. Les yeux rouges se fermèrent lentement alors que le nom de ‘Mai’ s’échappait dans un murmure entre ses lèvres. Le flux d’eau se stoppa net à cette demande muette.
*Bientôt, oui bientôt, mais pas encore. Bouger maintenant serait trop dangereux.*

C’est exténué que le jeune homme rentra dans l’appartement qu’il louait pour trouver un de ses sex-friends alangui et aguicheur. Durant la nuit un écran d’ordinateur éclaira un sourire satisfait et annonciateur d’une tempête.
‘Tu ne m’as jamais parlé de ton enfance.’
Le regard rouge se détourna du dossier qu’il scrutait avec attention  pour venir se perdre dans le regard noir de son partenaire sexuel. Le sérieux laissa place à la tendresse dans les deux sanguines.
‘Que veux-tu savoir?’

*****
Cela faisait deux ans à présent. Deux ans qu’il côtoyait Armand Finiggan. Aussi lorsque son téléphone professionnel sonna en plein milieu d’un rendez-vous d’entreprise, tous purent voir son visage devenir blême. Ce n’est que bien plus tard après avoir été reçu par des enquêteurs que le jeune homme d’affaire rentra chez lui, pour trouver deux vieilles connaissances tranquillement installées dans son salon un verre à la main. Contre toute attente, le jeune homme alla les rejoindre comme si de rien était.
‘Ta prestation a été époustouflante. J’ai bien failli y croire.’
‘Précise tes pensées. Je ne suis guère d’humeur à tolérer les sous-entendus.’
‘Dans ce cas je serai direct. Où part ton allégeance  Dragon bleu?’
‘J’ai pour principe de ne pas m’engager, et de privilégier les coups d’un soir. Finiggan le savait parfaitement en commençant son petit jeu de séduction. Il a cependant oublié qu’à trop jouer avec le feu, on s’expose encore plus au retour de flamme.’
‘Mais encore ?’
‘Finiggan a joué…et il a perdu. Je n’ai aucune raison de me justifier, ni même à expliquer mes actes,…encore moins auprès d’une personne qui vend ses compétences au plus offrant.’
La porte d’entrée claqua sèchement alors que le dis Scorpio quittait les lieux furieux au plus haut point.
‘…Tu aurais pu être plus aimable avec lui.’
‘Tu m’excuseras auprès de lui dans ce cas.’
‘J’aimerai savoir une chose.’
*Pitié ne me le demande pas.*
‘Demande toujours.’

‘Quand nous…Il se dit en bas que je suis la personne la plus proche de toi…ta confidente. Pourtant….Tu ne m’as jamais rien dis… Je veux dire… Je suis fatiguée de tout cela. Fatiguée de tes silences … Ce fut un plaisir de faire affaire avec toi…Liam.’
* Parfois l’ignorance est bien plus protectrice que le savoir.*
‘By Mai. Fais attention à toi.’

La porte se referma lentement, laissant seul le dit Liam. Si, pour éviter de perdre de nouveau un des siens, il devait avancer seul, alors soit. Il ne pouvait pardonner à ces humains qui dans leur folie, trouvèrent l’idée folle d’un nouveau jeu. Celui de kidnappé des enfants ayant le fort potentiel d’être des mutants, et de les jeter dans une arène dans laquelle ils se devaient de survivre. En liant leur force, ils trouvèrent le moyen de s’échapper de cet enfer, ils n’avaient alors qu’entre 6 et 14 ans.  Ils s’étaient par la suite dispersés et perdu de vue. Mais bien sûr, la version officielle était toute à fait autre chose. Orphelin de parents morts dans une catastrophe naturelle, le garçonnet avait été placé dans diverses familles d’accueil avant de tombés chez les Fahrenheit, mort dans un accident d’avion.
Peut-être était-il tant pour lui de prendre un peu de distance avec son passé ? Même si pour cela il devait quitter la société humaine. Après tout n’existait-il pas une ville pour les gens comme lui ?

*******
La lune était pleine et ses rayons venaient joués avec la longue chevelure bleu-gris. Les yeux rouges étaient perdus dans le lointain, alors qu’a ses côtés se trouvait le corps endormi de sa conquête du soir, une conquête différente de celle de la veille, l’avant-veille, et différence du lendemain. La solitude lui pesait, mais c’était cette facette froide et insensible qui faisait son charme et il le savait. Cela faisait maintenant trois ans qu’il se trouvait à Dream Yaoi et son entreprise était rentable. Quand à son travail sous-terrain…disons qu’il restait prudent. Mai avait eu écho qu’il avait entrepris de faire main basse sur le commerce de la drogue et humain. Autant dire que ses oreilles en avaient souffert. Faire comprendre à son amie qu’il cherchait à s’y implanter pour limiter l’action de ceux qui leur avaient fait vivre l’enfer.

Derrière l’écran


Autre : J’ai pris cette présentation car je me perdais dans toute les lignes de code de la fiche de présentation obligatoire. Gomen.
Code du règlement : Dream veut dire "Rêve"...
Code par Dehvi sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Julian Anderson
Princes
Princes
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 22
Localisation : Dans mes rêves...

Feuille de personnage
En couple avec: Cast' ~
Pouvoir: BlackRosen
Situation sentimentale: En couple

MessageSujet: Re: Dragon bleu...coeur tendre ou véritable pourriture?   Ven 8 Mai - 18:11

Désolé du retard de réponse j'ai perdu mes codes de connexion >< *boulet*

Bienvenu à toi! En espérant que le manque d'activité du fow ne te fasse pas fuir! J'essaye de lui faire le plus de pub possible mais seul c'est difficile >< Ton inscription donne espoir!

Ta fiche est-elle terminée? Si oui dis le please et je m'occupe de poser le bon code ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamyaoi.forumactif.org
Julian Anderson
Princes
Princes
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 28/08/2014
Age : 22
Localisation : Dans mes rêves...

Feuille de personnage
En couple avec: Cast' ~
Pouvoir: BlackRosen
Situation sentimentale: En couple

MessageSujet: Re: Dragon bleu...coeur tendre ou véritable pourriture?   Mer 29 Juil - 8:15

Refusée pour dépassement des trois semaines
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamyaoi.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dragon bleu...coeur tendre ou véritable pourriture?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dragon bleu...coeur tendre ou véritable pourriture?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hayleen Blackburn, un dinosaure au coeur tendre.
» Gazette du Dragon Bleu n°1
» Le Guetteur de l'eau, dragon bleu solitaire...
» Maître Chem [Libre]
» Les lois de la jungle !! [PV: Djinn et Lisa B.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dream Yaoi :: Encore et toujours de la paperasse... :: Présentation :: Présentations irefusées-
Sauter vers: